Visages ou le nu absolu

Théâtre
3 à 6 comédiennes
Auteur : Jean Paul Noguès
Mise en scène : Jean Paul Noguès
Projet en écriture

À l’âge du foisonnement et de la multiplication des images, les modèles stéréotypés des corps envahissent notre champ de vision et notre imaginaire. Notamment pour les femmes, pour qui ne pas être un corps-objet, mais un corps-sujet devient un défi quotidien. Et le visage, que l’on dissocie souvent à tort du corps, est également au coeur de ces tentatives de dictature des représentations. Le visage maquillé, lifté, modelé, dissimulé. Mais il reste le lieu essentiel de nos émotions et de nos identités, à tel point que pour certains fanatiques, il serait autant subversif qu’un sexe exhibé. « Le nu absolu, c’est le visage », disait Levinas. Et ce qui est absolu n’a besoin d’aucune condition et d’aucune relation pour être. Comme la parole, il doit être l’expression de la liberté.