espace

 

 

L'Œil sur la balançoire
Installation 1 écran et 1 balançoire


Réalisation : Emmanuelle Sarrouy
Production : Emmanuelle Sarrouy
Co-Production : P'Silo



Suivre le mouvement / Dans l’urgence / Du moment.
Le regard va et vient / L’œil suit le rythme / Rock ’n’ Roll.

 


De la gageure d’épouser le mouvement.
Et de la danse du regard qui s’ensuit

 

Dispositif
Des tentures noires créent un couloir sombre, clos,
au bout duquel se trouve l’écran de projection.
Face à lui, une balançoire.
Le spectateur vient s’asseoir, se balance…
Le film commence : rock’n’roll.

Intention

Alors qu’aujourd’hui on projette les films au milieu d’une cacophonie sonore et visuelle (soirées ”videomix”, TV dans bars, projections en plein air), je vous propose d’opter pour la concentration extrême, histoire de ré expérimenter ce qui a tendance à s’effacer, à disparaître.

L'Œil sur la balançoire
version film - 2 minutes

Présentation



Regarder L’Œil sur la balançoire, assis sur une balançoire, dans un espace clos. Seul au cœur de l’image, du regard, du mouvement, de l’espace.

Il s’agit de remettre le spectateur au plus près des conditions de concentration qu’il a fallu au filmeur pour capter les images : tenter de suivre en gros plan un homme sur une balançoire à travers l’œilleton de la caméra. Expérimenter et s’approprier ainsi l’espace-mouvant, l’espace-temps à la fois infime et interminable, la notion de cadre (cadrage/décadrage), le rythme, et les sensations qui e n découlent…


Installation

> Festival Images Contre Nature
-- 27 juin au 3 juillet 2005 - Marseille, France